Le blogging pour changer de vie

On m’a souvent demandé pour quelle raison j’avais choisi de devenir blogueuse. Difficile de répondre à cette question quand on n’est pas soi-même certain de la réponse. Et bien, c’est finalement le blog 11 mois pour changer de vie qui m’a donné l’occasion d’y réfléchir et d’y répondre enfin… Avec son événement interblogueurs “Ce que le blogging a changé dans votre vie”. En effet, ces quelques mots ont réellement fait écho en moi. Car la seule chose dont je suis sûre, c’est que le blogging est effectivement un bon moyen pour changer de vie. Laissez-moi vous expliquer en quoi “le blogging pour changer de vie” résonne en moi. Et peut-être, qui sait, cela fera-t’il naître d’autres vocations.

Le blogging pour changer de vie - carnaval d'articles - Je Tu Elles
Image par Mango Matter de Pixabay

Un choix qui peut étonner

Pas le profil de l’emploi

C’est sûr, je n’ai pas du tout le profil de l’influenceuse type. Je ne m’intéresse pas plus que ça à la mode ou aux produits de beauté et je ne fais partie d’aucun mouvement ou association. Et surtout, je n’ai jamais été une afficionada des réseaux sociaux.

Pour être honnête, je suis arrivée dans le blogging un peu par hasard.

Un besoin de changement

Temps de changer - départ - Je Tu Elles
Image par Alexas_Fotos de Pixabay

 Je voulais du changement. Je venais de quitter mon poste. Pourtant, à l’époque, l’idée même pouvait sembler complètement irresponsable. Imaginez une conjoncture compliquée et un âge où il commence à être difficile de trouver du travail. Mais je l’ai tout de même fait. Car je n’apprenais plus rien, il n’y avait aucune opportunité en vue et mes valeurs étaient en partie piétinées. Et surtout, tout mon corps me disait que je n’y avais plus ma place.

D’ailleurs, cela vous est peut-être arrivé également. Vous savez, le moment où votre corps prend le dessus car votre tête refuse de l’écouter depuis bien trop longtemps déjà.

Et bien moi, j’ai décidé de l’écouter car j’ai toujours considéré que la santé était plus importante que tout.

Alors me voici donc libérée de mes obligations professionnelles… sans projet précis. Des idées mais rien de concret.

Aucun projet précis

Changer de vie - différents chemins - Je Tu Elles
Image par Pixource de Pixabay

Je savais juste que je voulais changer de métier. Des domaines m’intéressaient mais je n’en connaissais pas la réalité. C’est ainsi que j’ai commencé à rencontrer des personnes dans différents métiers. Des salariés mais également des entrepreneurs. Et j’ai alors eu l’idée, en partie pour les remercier, de publier des posts sur ces rencontres.

Je savais déjà que j’aimais écrire.

En effet, étant enfant, j’adorais à la fois lire et m’inventer des histoires dont j’étais l’héroïne. Il y a quelques années, j’en avais même écrit. Des contes pour enfants et des histoires courtes. Je ne les ai jamais partagées. Je n’ai jamais osé.

J’ose enfin

Mais cette fois-ci. Ces posts m’avaient donné l’envie d’aller au-delà. D’oser enfin.

Qu’est-ce que je risquais finalement ? De ne pas être publiée ? De découvrir que je n’avais pas de talent ? Et alors ?

J’avais enfin l’occasion et le temps de m’y essayer. Et surtout de faire quelque chose qui me plaisait.

Alors, dans un premier temps, j’ai décidé de rechercher des concours de nouvelles. Cela me semblait un bon moyen de débuter. En effet, je ne me sentais pas capable de me lancer dans l’écriture d’un livre.

J’ai ainsi écrit trois nouvelles. Mais aucun prix à la clé malheureusement. Qu’importe. Ce n’est pas ce qui allait m’arrêter. En effet, je ne faisais que commencer. Je n’allais quand même pas tout lâcher au premier obstacle sur ma route.

Et c’est à ce moment-là que mon mari m’a parlé d’une formation dans laquelle il se lançait.

Une formation en ligne de blogueur

Pourquoi pas ?

C’est effectivement lui qui m’a entraînée dans cette aventure. Je vous rassure. Il n’a pas eu à me forcer la main.

En effet, le blogging rassemblait tout ce que j’aimais faire : écrire, communiquer, partager.

Et contrairement aux concours de nouvelles, c’est vous qui choisissez les sujets à partager et le nombre de mots. Aucune contrainte donc si ce n’est celle de travailler.

Car le blogging, c’est réellement beaucoup de travail si vous le faites sérieusement. C’est presque une mini-entreprise.

Pas si simple

Tout d’abord, vous devez choisir « Le bon sujet », d’autant si vous souhaitez en tirer un revenu par la suite. Vous commencez par définir les thèmes qui vous parlent (passions ou intérêts). Puis vous faites une étude de marché. Car même si vous ne voulez pas le monétiser, vous souhaitez au moins avoir un lectorat, non ? En effet, quoi de plus frustrant que d’écrire dans le vide ? C’est comme parler au milieu d’une assistance qui vous ignore complètement. Ensuite, il vous faut trouver un nom qui à la fois sonne bien à l’oreille et indique clairement de quoi il retourne. Ajoutez à cela un slogan.

Et ce n’est pas fini.

Ensuite, vous devez le construire. Car oui, vous l’aurez compris, il y a aussi une partie technique.

Le blogging pour changer de vie - blog WordPress - Je Tu Elles
Image par Pete Linforth de Pixabay

 

Et quand tout est en place, il faut bien sûr l’alimenter. La recommandation est claire : un article par semaine, de 1000 à 3000 mots. Des mots clés bien choisis pour que votre futur lecteur vous retrouve dans le dédale des recherches internet. Et c’est parti !

Je n’ai pas fait semblant. En effet, j’ai lancé 3 blogs en parallèle sur des sujets qui me tiennent à cœur.

Trois blogs à plein temps

Le premier, Le bonheur en éprouvette, concerne la PMA (Procréation Médicalement Assistée), parcours par lequel je suis moi-même passée.

Sur le deuxième, Mon alter éco, je partage mon apprentissage d’éco-citoyen.

Quant au troisième, Je Tu Elles, il évoque les questions de légitimité et d’égalité. « Ne te demande pas où est ta place, crée-la. » dit le slogan. Il y est question de féminisme mais pas uniquement, les hommes étant tout autant concernés par les problèmes d’égalité, selon moi.

Honnêtement, je ne pensais pas que j’y passerais autant de temps. En même temps, qui se rend vraiment compte de combien de pages il y a derrière 1000 mots ? Allez-y, donnez-moi un chiffre.

Vous séchez ?

En fait, cela fait plus de deux pages ! Or, c’est le minimum que je m’autorise par article.

Et derrière chaque article, il y a un travail de recherche, parfois des tests de produits, des contacts et interviews…

…pour un lectorat qui ne répond pas toujours présent.

Mais ces blogs n’ont pas amené uniquement du travail dans ma vie.

Du changement dans ma vie

« Le blogging pour changer de vie » ?

Ce que je peux dire, en tout cas, c’est qu’il a amené du changement dans ma vie.

Une nouvelle organisation

J’ai occupé plusieurs postes dans ma vie. Ils demandaient tous de l’autonomie. Néanmoins, lorsque vous êtes salarié, vous avez un cadre. Un lieu de travail, des objectifs que l’on vous a fixés, des personnes à qui vous rendez des comptes, un salaire…

Aujourd’hui, je travaille seule. Je fixe moi-même mes objectifs, j’organise mon planning et je n’ai personne sur le dos. Le rêve ? Pas forcément. Qui n’est pas tenté de se lever plus tard quand il n’a pas d’horaires ? Qui ne préfère pas regarder la télé, jouer, lire (…) quand il se retrouve chez lui ? J’ai dû me construire un cadre (horaires, lieu de travail, objectifs à la semaine et au mois…). Car pour quelqu’un comme moi, les tentations de procrastination sont partout.

Changer de vie - organisation - Je Tu Elles
Image par Gerd Altmann de Pixabay

 

J’ai au moins une chance. Celle d’avoir un mari qui a la même activité. Et donc une saine émulation.

Et des comptes à rendre vis-à-vis de mon lectorat. Car si celui-ci ne sait pas combien d’articles j’ai prévu de publier, il connaît au moins les défis que je me suis lancés. En effet, sur chacun de mes blogs, j’ai publié une page Défi où je m’engage à réaliser un certain nombre d’actions.

Pas le droit de les décevoir !

De nouvelles habitudes

Je vous le disais précédemment, j’ai dû structurer mon activité. Je vous rassure, en ce qui me concerne, ce sont de grandes lignes. A part l’heure de réveil, aucun horaire précis.

Mais outre ce planning, l’un de mes blogs est basé sur mon apprentissage des bonnes pratiques de l’éco-citoyen modèle. Cela signifie que je dois en tester et en adopter de nouvelles régulièrement. Exit les bouteilles d’eau, par exemple. Et bonjour aux produits et comportements respectueux et éthiques.

Heureusement, je ne suis pas la seule à jouer le jeu à la maison. C’est donc plus facile.

La construction d’un réseau

Jusqu’à présent, j’étais particulièrement absente des réseaux sociaux. En effet, je fais partie des personnes qui n’en voyaient pas plus l’intérêt que ça. Et bien, j’ai dû apprendre à les apprivoiser. Linkedin, Facebook, Twitter pour l’instant. Dorénavant, j’y publie régulièrement mes articles ou des posts.

Blogging et réseaux sociaux - Je Tu Elles
Image par Stux de Pixabay

Et j’y trouve les personnes que je souhaite interviewer pour mon blog Je Tu Elles. L’un de mes défis consiste en effet à faire le portrait de femmes inspirantes qui pourront servir de modèles à d’autres. Ce défi m’a permis de faire de très belles rencontres.

Et puis, il ne faut pas se mentir, sans les réseaux sociaux, il est difficile d’exister et d’avoir un lectorat.

Pour autant, cela m’est moins compliqué que je ne le pensais.

Car ô surprise, j’aime plutôt ça finalement.

Curiosité et créativité mises à profit

Toutes ces recherches et ces rencontres aboutissent à ce qui me manquait dans mon poste : de nouvelles connaissances. J’apprends et ça plaît à la curieuse insatiable que je suis. De plus, les sujets que j’ai choisis sont relativement vastes et d’actualité. Ce qui fait que j’en apprends tous les jours un peu plus. Je n’ai donc pas le temps de m’ennuyer.

changer de vie - faire preuve de créativité - Je Tu Elles
 Image par Colin Behrens de Pixabay

En outre, pour continuer à alimenter les blogs, la créativité est mise à rude épreuve. Pour mon blog Le Bonheur en éprouvette, je me suis engagée à publier au moins deux contes ou histoires par mois. Pas si simple, croyez-moi. Et puis, il me faut aussi trouver de nouveaux sujets et une façon de les aborder différente. En effet, si mes blogs ressemblent à d’autres, quel intérêt pour mes lecteurs ?

Un vrai challenge !

Une écoute nouvelle

J’ai toujours eu du mal à maintenir mon attention. Je suis impatiente de nature. Résultat : l’écoute en pâtit généralement.

Là, pas le choix. Prenez l’exemple des interviews que j’ai réalisées. Si vous voulez retranscrire le message d’une personne et ce qu’elle est réellement, pas de mystère. Vous devez l’écouter et vous intéresser vraiment à elle. Et vous apprendrez ainsi beaucoup de cet échange.

De la même façon, si vous n’êtes pas à l’écoute du besoin de vos lecteurs, vous aurez manqué votre objectif.

Pour conclure

« Le blogging pour changer de vie » ?

Oui, clairement. Car tous les changements que m’a amenés le blogging ne sont pas anodins.

Ils me font grandir.

Grâce au blogging, j’apprends un peu plus chaque jour à me faire confiance car j’ose de nouvelles expériences.

Et c’est à force d’expérimenter, grâce à mes succès mais aussi mes échecs, que je sais un peu plus chaque jour qui je suis. Et donc qui j’aurais envie d’être demain.

Finalement, le blogging, terre d’expérimentation, est le moyen qui m’aura guidée sur le chemin du changement.

Le blogging pour changer de vie - épanouissement - Je Tu Elles
Image par Jill Wellington de Pixabay

J’espère que cet article vous aura intéressé.

Cet événement inter-blogueurs m’aura permis à la fois de me dévoiler un peu plus et de vous parler de ma nouvelle activité.

Peut-être avez-vous également pensé à lancer un blog.

Si vous êtes intéressé par cette activité, ne manquez pas la synthèse des articles des blogueurs ayant participé à l’événement. Pour cela, direction 11 mois pour changer de vie.

Et si le besoin de changement vous parle depuis longtemps mais que vous n’osez toujours pas vous lancer, je vous conseille un article. Il s’agit de « Réussir à changer pour de bon : les 10 poisons capitaux » ou comment identifier les freins à votre changement.

Et comme à l’habitude, n’hésitez pas à commenter, témoigner, partager et liker.

Au plaisir de vous lire.

A bientôt.

Sophie

Partage l'article ici :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 Comments

  1. Hello Sophie,
    Je suis tombée sur ton site car j’ai également participé à l’événement interblogueur sur un sujet sur lequel je ne pensais pas forcément écrire ! 🙂 C’est rigolo de voir les différents points de vue que nous avons sur un seul et même sujet…
    Tu apportes énormément de clés différentes, c’est très intéressant ! Et c’est vachement impressionnant le fait que tu aies 3 sites qui tournent en même temps ! Bravo pour ton investissement et ta persévérance en tout cas 🙂
    Au plaisir,
    Aurélie

    1. Sophie Willocquet

      Hello Aurélie,
      Merci pour ton message 😊. Ca me fait plaisir. C’est toujours intéressant d’avoir un avis extérieur. J’ai hâte de découvrir ton article. Rien que le nom de ton site me parle. La créativité est quelque chose d’important pour moi. J’irai donc y faire un tour sans faute.
      Belle journée.🌞
      Sophie

  2. Arrivée dans le blogging un peu par hasard, peut-être. Mais à coup sûr, tu es en train d’y créer ta place 😉 Je crois que tu es la seule du carnaval à mettre en avant la nécessité d’être à l’écoute. Pourtant, au-delà de l’exercice de l’interview (que tu maîtrises avec brio), c’est une nécessité que d’être à l’écoute de nos lecteurs. Pourvu que ceux-là saisissent l’agréable opportunité de s’exprimer offerte par les blogs… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *