7 bonnes raisons de considérer l’échec comme une chance

L’échec, un mot qui fait souvent peur. En effet, il s’accompagne souvent de frustration, voire de honte et de culpabilité. Et plus nous le connaissons tardivement et plus il est difficile à vivre et à accepter. Sans parler de l’impact réel sur l’estime de soi. Et pourtant, si je te disais que connaître l’échec pouvait se révéler une véritable opportunité ? Non, je n’ai pas perdu la tête. En fait, j’ai 7 bonnes raisons de considérer l’échec comme une chance. Et c’est pour cela que je t’invite à les découvrir maintenant.

7 bonnes raisons de considérer l'échec comme une chance - femme forte, leadership
Image par Igor Link de Pixabay

Les 7 bonnes raisons d’accueillir positivement l’échec

Bon, on ne va pas se mentir, un échec c’est toujours désagréable.

C’est tout de même un essai raté, une action débouchant sur une issue malheureuse, une défaite… En résumé, on s’est loupé sur une période plus ou moins longue, après s’être investi avec une énergie plus ou moins importante.

Cela ne donne donc pas l’envie de faire la fête. Ni même de recommencer.

Et si c’était une erreur ?

En effet, et si le résultat dépendait de ce que faisons de cette expérience frustrante ?

Pourquoi cette question ?

Et bien tout simplement parce que c’est ce qui va déterminer la façon dont tu vas le vivre.

Alors, préfères-tu te morfondre en pestant contre l’injustice de ce monde cruel ? Ou bien es-tu curieux de voir ce que tu y as gagné ?

Moi, je préfère croire en la deuxième option. C’est pourquoi je te propose de découvrir ici les 7 gains à retirer d’un échec.

Gain n°1 : les compétences

Un échec c’est, à la clé, une augmentation ou l’acquisition de nouvelles compétences.

En effet, pour réussir, il faut oser se lancer dans une nouvelle étape ou une nouvelle expérience.

Et parfois cela fonctionne. Et parfois non.

Mais, dans tous les cas, cela te fait une expérience supplémentaire. Tu auras appris quelque chose de plus, notamment ce qui ne fonctionne pas. Et qu’il ne faudra pas répéter la prochaine fois pour que cela marche.

Mais pour cela, il te faut regarder de plus près ce qui s’est passé pour en connaître les causes. Et pour trouver les solutions correspondantes.

considérer l'échec comme une chance : comment rebondir après un échec
Image par Gerd Altmann de Pixabay

Gain n°2 : les soft skills

Les soft skills ou qualités et aptitudes personnelles sont de plus en plus recherchées par les recruteurs.

En effet, les seules compétences ne suffisent plus pour faire la différence. Une entreprise veut savoir comment nous saurons nous comporter dans certaines circonstances.

Et qu’y a-t’il derrière l’échec ? Du courage, de la résilience, de la créativité…. En résumé, une plus grande force de caractère face aux aléas de la vie car on apprend à tomber et à se relever.

Et plus tu connaîtra l’échec, moins tu le craindras. Ton cerveau aura appris, par la répétition, que tu es capable de t’en remettre. Et en persévérant, la réussite viendra certainement. Du coup, la peur de l’échec sera chaque fois moins présente. Car il ne sera qu’un écueil sur ta route et non la fin du voyage. On tombe, on se relève, on repart… et on avance. Et surtout, on gagne en confiance en soi.

Gain n°3 : notre rapport aux autres

Et oui, cela paraît surprenant mais l’échec permet d’entretenir de meilleurs rapports avec les autres.

Tout d’abord parce qu’en période de crise, nous avons tendance à nous tourner vers les autres pour y chercher du réconfort et/ou de l’aide.

Mais pas seulement.

En effet, connaître l’échec rend humble. Nous réalisons que nous ne sommes pas infaillibles.

Et qui ne préfère pas avoir affaire à des personnes modestes plutôt qu’à celles se prenant pour les reines du monde ?

Enfin, l’échec améliore l’empathie.

En effet, qui mieux que personne peut comprendre le désarroi, la frustration ou la baisse de moral en cas d’échec que celui l’ayant déjà connu ?

Soft skills liées à l'échec : compassion, créativité, résilience, courage
Image par Juanita Foucault de Pixabay

Gain n°4 : être reconnaissant de ce que l’on a

On n’apprécie jamais autant une réussite qu’après avoir connu l’échec. Et plus le chemin a été ardu, et plus nous sommes fiers de nos succès.

L’échec nous fait également prendre conscience que rien n’est acquis. Et de ce fait, nous permet de nous rendre compte de notre chance.

Et puis, grâce à lui, nous réalisons qui sont nos vrais amis, nos véritables soutiens quand nous tombons. Car ils sont là pour nous écouter, nous soutenir, nous donner des conseils… En résumé, nous tendre la main.

Certains sont présents uniquement lorsque tout va bien ?

Alors il est peut-être temps de faire le ménage dans tes relations.

considérer l'échec comme une chance : savoir sur qui compter, être reconnaissant de ce que l'on a
Image par Free-Photos de Pixabay

Gain n°5 : Apprendre sur soi

Et oui, l’échec est en cela encore mieux qu’un test psychologique. Et gratuit en plus !

Tout d’abord, c’est évident, il permet de connaître ses limites à un instant T. Je précise bien : à un moment précis.

En effet, il va mettre en évidence nos lacunes à combler pour pouvoir réussir la prochaine fois. Car c’est un vrai révélateur de compétences et de qualités. Nous savons donc ce qu’il nous reste à faire pour nous améliorer.

D’ailleurs notre vie n’est-elle pas une succession d’expériences et d’apprentissages justement ?

Et plus extraordinaire, il va nous montrer où sont nos forces.

Comment ?

En mettant en évidence nos réactions face à l’adversité. En effet, il serait prétentieux de croire que nous savons déjà en amont quelles seront nos réactions face à une situation si nous ne l’avons pas déjà vécue. Et cela peut révéler de belles qualités. Du courage, de l’humilité, une capacité à se remettre en cause, de la créativité pour rebondir…

Et puis, il nous aidera à identifier quels sont nos besoins et nos peurs les plus intimes. Pour cela, rien de plus simple. Plus la frustration ou la douleur est forte, plus le besoin est présent. Cela peut être de la reconnaissance dans son travail ou bien la crainte de manquer…

vertus de l'échec - Pyramide des besoins de Maslow : identifier ses besoins grâce à l'échec
Pyramide des besoins de Maslow

Gain n°6 : Découvrir

Parce qu’en échouant, vous pourriez bien réussir quelque chose que vous n’attendiez pas. Plusieurs inventions sont ainsi nées d’échecs et d’erreurs (Christophe Colomb et l’Amérique, la Tarte Tatin, le Nutella, les Carambars, le Post-it, Coca cola, le pacemaker, la superglue, le papier bulle…).

Mais aussi parce que l’échec nous oblige à nous remettre en cause, regarder les choses sous un autre angle, trouver des solutions innovantes… Pour ne pas répéter nos erreurs et donc nos échecs.

« La folie c’est de répéter les mêmes erreurs et espérer des résultats différents. »

Einstein

Gain n°7 : Vivre

Nous pouvons choisir de vivre protégé de tout ou oser et avoir la sensation de vivre tout ce qu’une vie peut offrir.

Et toi, quel est ton choix ?

En tout cas, sache que la sécurité ne peut être un objectif de vie, au risque de passer à côté de tout ce qui en fait la saveur.

Alors ne laisse pas la peur suite à un échec t’empêcher de vivre avec un V majuscule.

Dis-toi que l’homme ou la femme de notre vie est rarement notre premier amour. Et notre réussite n’est généralement pas le fait de notre premier emploi. Quant à notre vision de la vie, elle est rarement le fruit d’une seule expérience…

En effet, ce sont nos échecs et nos réussites qui nous mettent sur le chemin des bonnes personnes ou des opportunités à saisir. Ces mêmes opportunités et personnes qui nous font avancer et grandir pour devenir celui ou celle que nous avons rêvé d’être. Celui ou celle dont nous voulons laisser le souvenir, à savoir la meilleure version de nous-même.

Alors continue à saisir les opportunités sur ton chemin et provoque les rencontres avec les personnes qui te font vibrer.

considérer l'échec comme une chance : quand l'impossible devient possible
Image par Gerd Altmann de Pixabay

J’ai trouvé 7 bonnes raisons pour considérer l’échec comme une chance.

Et toi, en regardant le chemin que tu as déjà parcouru, vois-tu des échecs qui t’auraient été bénéfiques par la suite ?

La question peut paraître surprenante mais c’est parfois un aléa de la vie qui nous met sur le bon chemin.

Par exemple, Oprah Winfrey a été licenciée au début de sa carrière. Les mannequins Gisèle Bündchen et Gigi Hadid se sont également fait recaler à plusieurs castings. Quant à Lady Gaga, regarde le chemin parcouru !

Ce qui a fait la différence ?

Et bien, ne pas s’arrêter à cela et continuer à avancer en se faisant confiance.

Car l’échec est avant tout un nouveau départ.

Alors dis-moi ce qu’il en a été pour toi.

Je serai tout simplement ravie de pouvoir te lire.

Et n’oublie pas de liker, commenter, partager.

A bientôt.

Sophie

Partage l'article ici :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 Comments

  1. Maëva

    Merci pour cet article qui m’a permis de faire un bon en arrière. Mes échecs m’ont tellement apporté que j’en suis plutôt fière et je recommandes toujours de se lancer sans avoir peur d’échouer ! Échouer c’est apprendre

  2. Merci pour ce très bel article ! Tu as tout à fait raison de dédramatiser ce qui est trop souvent considéré en France comme une catastrophe… alors que dans d’autres pays ce n’est qu’une péripétie de la vie. Un livre que j’adore c’est Zadig, même si ce n’est pas directement du développement personnel, cela introduit la notion de Destin… parfois sans certains échecs nous n’aurions pas connu nos plus grands bonheurs… Un peu Hors sujet, mais je conseille ce livre 😊😊😊

  3. Merci Sophie. C’est vrai que l’échec n’est pas une fatalité, on s’en remet, on apprend quelque chose. J’ai ouvert un magasin de chocolat qui n’a pas marché il y a quelques années et c’est vrai que j’ai été très déçue car j’y avais mis tout mon coeur mais d’un autre côté, j’ai resserré les liens avec ma famille et surtout avec mes enfants. J’ai appris à vraiment apprécier ce qui était important dans ma vie et passer du temps avec mes enfants était essentiel. Un commerce finalement même s’il avait marché m’aurait détourné de cet objectif. 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *