Miracle Morning : les bienfaits du silence

Tu connais certainement la définition classique du silence, à savoir l’absence de bruit ou encore ses synonymes : calme, tranquillité, mutisme, pause, chut… Mais sais-tu qu’il s’agit aussi de la première activité du Miracle Morning ? En effet, le silence correspond à la première lettre du SAVERS, une routine matinale créée par Hal Elrod.

Mais pourquoi commencer par cette étape ?

Tout simplement parce que c’est l’instant pour soi par excellence. Celui qui permet de reprendre tout doucement contact avec la réalité. D’accompagner ce tout nouveau jour qui se lève, porteur de promesses et d’opportunités.

En effet, il s’agit ici de s’accorder un moment privilégié, loin de toute agitation, qu’elle soit externe (collègues, enfants…) ou interne (préoccupations, to-do lists…).  

Miracle Morning silence : paysage apaisant avec vol de grues dans la lumière du matin
enriquelopezgarre – Pixabay

Et quand on pense à relaxation et concentration, on pense tout de suite à la méditation. Pourtant, ce n’est pas le seul moyen.

Je te propose donc ici de faire un tour des techniques existantes pour bien commencer ta journée. De cette façon, tu pourras choisir celle qui te convient le mieux, selon ta personnalité et le temps dont tu disposes. Et ce faisant, réduire ton stress éventuel, te recentrer pour conserver l’esprit clair et relativiser. Et bien sûr entamer ta journée sous les meilleurs auspices.

Mais avant cela, parlons de cette peur, finalement assez commune, celle du Silence. Une peur qui te fait peut-être hésiter à te lancer pleinement dans cette activité.

Comment ne pas avoir peur du silence ?

Pourquoi le silence fait-il peur ?

Cette question peut paraître étrange au premier abord. Mais ne parle-t-on pas de “silence de mort”, “silence de plomb” ou “silence assourdissant”, pour décrire une absence de son ou de réponse laissant un malaise sur son passage ?

En effet, qui n’a jamais, par exemple, essayé de combler un silence qui s’éternise lors d’une conversation ? Juste pour mettre fin à une situation inconfortable. Ne pas savoir quoi répondre, ne plus savoir quoi ajouter… En fait, nous nous sommes tou.te.s retrouvé.e.s un jour ainsi. Et généralement, nous tentons maladroitement de relancer la conversation ou de trouver un moyen élégant de quitter la conversation… et la personne avec qui nous l’avions engagée.

Il n’est jamais plus difficile de bien parler que quand on a honte de se taire.

François de La Rochefoucauld

Et je ne parle pas du silence qui loin d’être une approbation systématique, est parfois un message d’opposition forte valant 1000 mots.

Le silence fait plus peur que les cris.

Jean Cocteau

De même, quel célibataire, sans aller jusqu’à l’autophobie (crainte exagérée d’être seul.e ou abandonné.e), n’a jamais mis la musique ou la télévision juste pour avoir une présence ? Et surtout ne pas se retrouver avec pour seule compagnie ses propres pensées et doutes.

C’est dans le silence que l’on entend les plus grandes vérités.

Dalaï Lama

Mais toi, quelle est ta relation avec le silence ? Le supportes-tu aisément ? Pour le savoir, fais le test.

Alors, le silence te fait-il peur ? Si c’est le cas, voici de quoi te faire changer d’avis, avec tous les bénéfices reconnus du silence.

Miracle Morning silence - chut - jeune femme asiatique, le doigt sur la bouche pour imposer le silence
Enrique Meseguer – Pixabay

Miracle Morning : les bienfaits du silence

Si la parole est d’argent, le silence est d’or dit l’adage.

En tout cas, ce que je peux dire, c’est que le silence a de nombreuses vertues parmi lesquelles :

  • Faire une pause, arrêter le temps pour oublier, rien qu’un instant, le bruit omniprésent, le stress d’une vie à 100 à l’heure, l’hyper-connectivité imposée aujourd’hui…
  • Exprimer parfois bien au-delà des mots ce que l’on ressent (réprobation, amour…).


Finalement, le meilleur moyen de se faire entendre est de se taire.

Christophe Hilmoine
  • Intégrer une affirmation, un argument lors d’une prise de parole.

« Communiquer suppose aussi des silences, non pour se taire, mais pour laisser un espace à la rencontre des mots. »

Jacques Salomé
  • Se ressourcer en énergie, en bonne humeur, en ondes positives car on ne peut bien s’occuper des autres si on ne prend pas soin de soi.

« Il est des silences qu’il ne faut pas déranger pareils à l’eau dormante, ils apaisent notre âme. »

Yasmina Khadra
  • Se protéger de la contagion émotionnelle en distinguant ce qui concerne les autres (actualités…) et ce qui nous touche directement car nous n’avons pas à porter tout sur nos épaules.
  • Prendre conscience de ce sur quoi nous pouvons agir et, au contraire, ce sur quoi il nous faut lâcher prise faute de pouvoir changer quelque chose.
  • Affronter ses peurs en cessant de se cacher la vérité, ce qui est le premier pas pour passer à l’action.
  • Renouer avec soi car, dans ces moments de silence, rien ni personne ne peut nous imposer des valeurs, des idées, des manières d’être qui ne sont pas nôtres.

Malgré cela, si le silence te faut toujours peur, sache qu’il y a plusieurs avantages à le pratiquer en activité matinale. Tout d’abord, tu peux le doser comme tu l’entends. Et ensuite, tu peux l’apprivoiser peu à peu. Effectivement, dans ce cas précis, tu ne le subis plus, ce que tu en fais est entre tes mains.

Et à cet effet, je te propose différents exercices, plus ou moins longs.

Miracle Morning : Comment pratiquer le silence ?

Tu peux pratiquer l’étape du Silence du Morning Miracle de différentes façons parmi lesquelles :

  • Réveil en douceur,
  • Respiration profonde,
  • Cohérence cardiaque,
  • Auto-hypnose,
  • Prière,
  • Mantra,
  • Méditation,
  • Exercice de gratitude.

Et voici quelques explications pour y voir plus clair et choisir ce qui te correspond le plus. Mais avant cela, voyons quelles sont les bonnes conditions pour les pratiquer.

Coin aménagé pour pratiquer sa routine matinale et s'éveiller doucement. Fauteur à la lueur d'une lampe
tookapic – Pixabay

Les bonnes conditions pour pratiquer le Silence

A part pour le réveil en douceur où il n’est pas toujours possible de s’isoler, il est préférable de se trouver seul.e. En effet, il va être compliqué de pousser le conjoint hors du lit.

Mais dans les autres cas, je te conseille de te trouver un endroit confortable où t’installer, où tu ne prendras pas le risque d’être interrompu.e. D’ailleurs, il ne faut pas hésiter à en parler en amont aux autres occupants du foyer.

Et clairement, l’idéal est de s’installer un coin à soi, toujours le même où tu pourras te réfugier en période de stress. Un cocon, en quelque sorte, où tu te sens à l’abri.

Et maintenant, passons aux différentes méthodes évoquées précédemment.

Réveil en douceur

Comme tu l’auras sans doute compris, cela se pratique dans ton lit. Et c’est bien sûr à réserver à celles et ceux qui ne prendront pas le risque de se rendormir. Ainsi, allongé.e dans ton lit, tout en te réveillant tout en douceur, apprécie chaque sensation :

  • la chaleur de la couette,
  • le bonheur de te réveiller aux côtés de l’être aimé,
  • les muscles que tu réveilles un à un grâce à des étirements tel un chat,
  • le jour qui se lève, sa lumière que l’on devine à travers les volets ou les rideaux,
  • les chants des oiseaux et la nature qui s’éveille,
  • et les promesses d’une nouvelle journée où tout ou presque reste à construire.

Puis lève-toi doucement et étire-toi une nouvelle fois. N’hésite pas à bailler.

Et voilà ! Tu es maintenant prêt.e à entamer l’étape suivante du Miracle Morning.

Tu souhaites aller un peu plus loin ? Alors voici d’autres techniques.

Routine matinale - femme dans son lit qui se réveille
Claudio_Scott – Pixabay

Respiration profonde

Quand on parle de respiration profonde, on entend par là respiration abdominale, c’est-à-dire par le ventre. Les avantages de la respiration par l’abdomen sont nombreux car elle permet une meilleure oxygénation du corps. Et de ce fait, un meilleur fonctionnement :

  • Au niveau de la digestion,
  • Elimination des toxines,
  • Régulation du rythme cardiaque,
  • Réduction du stress,
  • Sécrétion d’endorphine (bien-être)…

Et elle est complémentaire à la respiration thoracique.

Voilà comment pratiquer la respiration profonde :

  1. Choisis une position confortable, assise ou debout, qui te permette de respirer correctement (dos et tête droits sans être crispés)
  2. Commence par chasser l’air très fort par la bouche en rentrant le ventre profondément
  3. Puis inspire par le nez en laissant le ventre se détendre puis se gonfler
  4. Fais une pause de quelque secondes
  5. Puis expire à nouveau longuement (plus longtemps encore que pour l’inspiration pour favoriser la détente).
Femme les bras en arrière s'offrant au coucher du soleil
Jill Wellington – Pixabay

Et si tu as du mal à gonfler le ventre, voici quelques astuces :

  • Essaie de faire le gros ventre comme le font certains enfants pour s’amuser ou peut-être même toi quand tu veux montrer que tu as trop mangé (relâche complètement les abdominaux).
  • Regarde-toi dans le miroir pour te rendre compte de la différence (avant et après inspiration).
  • Ou si tu n’as pas de miroir, pose tout simplement la main sur ton ventre au moment de l’exercice.

Et maintenant que tu y arrives, pour commencer cette nouvelle activité, fais une série de 5 respirations. Et si tu t’en sens capable sans ressentir d’impatience, pousse même à quelques minutes. Si ce n’est pas le cas, ce n’est pas grave. Car tu progresseras avec le temps.

Par ailleurs, je précise que cet exercice est d’autant plus intéressant qu’il sert de base à d’autres activités comme la méditation, l’auto-hypnose ou même la cohérence cardiaque.

Cohérence cardiaque

Ce nom barbare désigne tout simplement un exercice de respiration profonde auquel tu imposes un rythme précis. Et comme son nom l’indique, il agit sur notre rythme cardiaque.

Celui que je pratique régulièrement est fondé sur ce qu’on appelle la résonnance cardiaque elle-même basée sur la règle 365. A raison de 3 fois par jour, sur un rythme de 6 respirations par minute, pendant 5 minutes.

Ainsi, en langage clair, tu fais une série d’inspirations et d’expirations de 5 secondes chacune pendant 5 minutes. Une séance le matin, une en fin de matinée et une dernière en milieu d’après-midi. En ce qui me concerne, j’utilise une vidéo Youtube. Car, tu l’auras sans doute compris, c’est l’activité que j’ai choisie pour la partie Silence le matin. Elle est simple, rapide et correspond bien à mon besoin après le sport, autre activité du SAVERS.

Mais son effet relaxant peut être également indiqué en cas de coup de stress.

En effet, quand nous sommes stressé.e.s, le cœur bat plus vite, le souffle devient plus court et plus rapide, nous respirons de façon superficielle et, de ce fait, le renouvellement d’air n’est pas assez efficace.

Alors, réaliser une série de respirations profondes permet de reprendre le contrôle, de mieux respirer et de ralentir les battements du cœur.

Et sache qu’il existe également des activités de cohérence cardiaque dynamique. Le rythme est juste différent. En ce qui me concerne, il me convient moins. Je ressens un inconfort à le pratiquer. Mais nous sommes tou.te.s différent.e.s. Donc le seul moyen pour toi de savoir s’il te conviendra est de l’essayer.

Cohérence cardiaque dynamique

Auto-hypnose

L’auto-hypnose, comme son nom l’indique clairement, consiste à s’appliquer soi-même des techniques d’hypnose qui mènent à un état de semi-conscience, entre la veille et le sommeil. Une fois cet état atteint, nous pouvons alors pratiquer de l’auto-suggestion.

Il faut savoir que ce n’est pas à la portée des débutants. Il vaut donc mieux, dans un premier temps, soit se faire accompagner par un hypno-thérapeute. Ce qui est singulièrement compliqué pour un Miracle Morning. Soit utiliser des vidéos Youtube comme je l’ai fait :

Séance auto-hypnose sur le lâcher prise – Jean Doridot, Psychologue spécialiste de l’hypnose

Et j’ai également suivi quelques séances avec un hypno-thérapeute. D’ailleurs, j’utilise toujours l’une de ses techniques.

Tout d’abord, je fais une série de respirations profondes pour me relaxer. Une grande respiration, puis j’arrête de respirer quelques secondes avant d’expirer quelques secondes.

Ensuite, une fois que je suis relaxée, j’imagine chacun de mes soucis sous la forme d’un papillon qui vole dans un champ de fleurs. Poétique, non ?

Et enfin, je laisse tous les papillons s’envoler vers une lumière située en hauteur. Et je les regarde s’éloigner vers cette lumière avant de disparaître complètement. Bye Bye les problèmes.

Prière ou Mantra

Certain.e.s trouvent dans la prière, outre une façon d’exprimer sa foi, un moment de recueil apaisant. Je ne l’écarte donc pas de l’étape Silence.

Quant au mantra, il peut être utilisé comme tel, à savoir une incantation formée d’une ou plusieurs syllabes prononcée sur un rythme précis. Ou bien détourné avec des phrases positives que tu répéteras de la même façon.

En plus, tu pourras également y associer un exercice de respiration de cette façon :

  • Inspirer en pensant « calme » puis expirer sur « bien-être »
  • Faire de même avec « instant présent » et « moment pour moi »
  • Ou « j’ai de belles qualités » et « je suis bienveillante avec moi »
  • Ou encore toute phrase positive de ton choix.

La méditation

Initialement, la méditation est un exercice spirituel menant à la contemplation. Elle est d’ailleurs présente dans de nombreuses religions. Néanmoins, aujourd’hui, elle tend à s’éloigner de son sens purement religieux pour devenir un moyen de concentration, de relaxation ou d’apaisement.

Et contrairement aux idées reçues, elle est à la portée de beaucoup de personnes.

Moi la première, ayant beaucoup de mal à tenir en place ou à maintenir mon attention, je pensais que ce n’était pas fait pour moi. Or ce serait un moyen idéal pour maintenir son attention. Certes les autres pensées sont toujours là mais tu apprendras à les laisser traverser ton esprit sans t’y attarder.

Attention : je ne dis pas qu’il n’y a pas de contre-indication. En effet, si tu souffres, par exemple, de certains troubles psychiques (ex : dépression, bipolarité, addictions…), je t’invite à en discuter avec ton médecin avant de te lancer.

Et si tu es néophyte, je te conseille de commencer doucement comme je l’ai fait.

Effectivement, à trop vouloir être ambitieux, tu risques uniquement de te dégouter définitivement.

Alors tout d’abord, débute par des exercices de respiration profonde pendant quelques temps. Puis, essaie des exercices de méditation courts de 3 à 5 minutes avant de poursuivre progressivement avec des séances de 15 à 20 minutes.

Et n’investit pas non plus dans une appli tout de suite. En fait, il existe de nombreuses vidéos Youtube de méditation. Alors essaie plusieurs formats pour voir celui qui te convient le mieux.

Courte méditation guidée du matin ♥ un sourire, pour une douce journée ♥

Gratitudes

L’exercice des gratitudes consiste à savoir apprécier ce que nous avons de précieux dans notre vie. Cela peut être réalisé par écrit mais ce n’est pas une obligation. A toi de trouver ce qui t’inspire le plus.

Mais quelle que soit la forme choisie, sache que ce n’est pas toujours aisé au départ.

Ainsi, la première chose qui m’est venue en tête quand j’ai débuté, ce sont les bénédicités des américains en début de repas. « Merci mon Dieu pour ce repas… ». Autant dire que je n’étais guère inspirée.

J’ai donc commencé par quelque chose d’approchant. Par exemple, je suis reconnaissante d’être en vie, en forme, d’avoir un toit sur ma tête, de quoi manger…

Puis les jours suivants, j’ai commencé à les modifier. Et mon journal des kiffs m’y a grandement aidé. J’ai commencé à être reconnaissante des jolis moments ou de mes réussites de la veille.

Puis je me suis rappelé que certaines personnes avaient compté dans ma vie et que sans elles, je n’en serais pas là aujourd’hui…

Ce que je veux dire, c’est que cela vient au fur et à mesure. En ce qui me concerne, je remplis un journal de kiffs de façon quotidienne. Je n’ai donc plus qu’à piocher dedans quand je souhaite faire cette activité.

Et toi, te sens-tu inspiré.e ?

Miracle Morning - silence - journal de gratitudes - 3 coeurs roses en aquarelle
Thanks for your Like – Pixabay

Pour conclure

Toutes ces méthodes ne sont bien sûr pas exhaustives. Peut-être en appliques-tu déjà d’autres ou en as-tu en tête qui te correspondraient vraiment. N’hésite pas à partager avec nous. Ton expérience pourrait servir à d’autres.

De mon côté, je pense qu’il ne faut pas faire l’impasse sur cette activité. Assurément, le Miracle Morning ne saurait fonctionner sans l’activité du silence. Et elle n’est pas la première étape pour rien. En effet, elle te permet de t’éveiller doucement et de te mettre dans les bonnes conditions pour les activités suivantes.

Et si tu es comme moi, que cette activité aurait plutôt tendance à te rendormir, pratique-la après une autre. Moi, je la réalise après une autre activité de cette routine matinale : l’Exercice. Autrement dit : le sport. Cela m’aide à la fois de reprendre mon souffle et de me poser.

Et toi, pratiques-tu tout ou partie du Miracle Morning ? As-tu une routine ? Ou peut-être as-tu des questions? Dis-moi ce qu’il en est.

Je serai ravie de te lire et de te répondre.

Au plaisir.

Sophie

Partage l'article ici :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

21 Comments

  1. Salut Sophie!
    Merci pour ce bel article!
    J’adore les exemples concrets que tu apportes.
    Je suis d’accord avec toi sur le fait qu’il faut prendre le temps du silence afin de pouvoir s’entendre, tout simplement.
    Merci de nous le rappeler et de nous apporter des outils avec 😉
    Belle journée à toi 🙂

    1. Sophie Willocquet

      Merci Alice. Ton commentaire me fait plaisir. Il est vrai que nous nous faisons vite emporter par le rythme de la vie. Cette pause permet aussi de souffler un peu et se rappeler ce qui est essentiel. Belle soirée.

  2. En tant que maman de jeune enfant, je peux t’avouer que le silence a vraiment des bienfaits. cela me permet de me recentrer sur moi-même. Mais a l’inverse , je suis heureuse qu’elle vienne me rejoindre à son réveil. J’ai alors pris le temps de m’apaiser et peux commencer ma journée sereinement.

    1. Sophie Willocquet

      Bonjour Marie Jaaem. Je le comprends tout à fait. Autant nous avons besoin de temps pour nous, autant cela ne nous empêche pas d’apprécier les moments avec notre famille. Ces instants sont précieux. Un juste équilibre pour prendre soin de soi et être là pour ses proches. Belle soirée.

  3. Merci pour cet article Sophie !
    J’essaye de pratiquer la plus grosse partie du Miracle Morning tous les jours et j’aime énormément les effets de cette routine sur mon humeur et ma productivité !
    Perso, je pratique le silence après ma séance de Yoga, en faisant mes exercices de respiration, mais je suis tout de même très curieuse de certaines des techniques que tu propose et j’ai hâte de les tester très prochainement !

    1. Sophie Willocquet

      Bonjour Aurlane. Je confirme que ce Miracle morning apporte beaucoup. Et pourtant, je n’aurais jamais pensé faire du sport, à la fois seule et le matin avant même le petit-déjeuner ! Mais ça se fait plutôt bien. Je veux bien que tu me fasses un retour après avoir essayé certaines des techniques évoquées. C’est toujours intéressant. A bientôt.

  4. Julie

    Pour ma part, pour ce premier SAVERS, je change de pièce, histoire de me réveiller un peu plus. Je m’allonge sur le canapé après avoir bu un grand verre d’eau (ce qui évite de se rendormir!). Puis respiration profonde et cohérence cardiaque.
    Je trouve qu’être allongée pour faire les respirations profondes permet de poser ses mains sur son ventre et donc de davantage “sentir” son ventre qui se gonfle à l’inspire.
    Merci pour cet article !

    1. Sophie Willocquet

      Bonjour Julie. Je bois aussi un verre d’eau mais ce n’est pas suffisant pour moi. C’est pourquoi je fais une “entorse” en commençant par le sport. Je n’y avais jamais pensé mais effectivement, cela doit être plus facile de sentir le mouvement du ventre par la respiration quand on est allongé.e. A retenir. Merci pour l’astuce. Belle soirée.

  5. Merci Sophie pour ce bel article,
    Comme toi, j’aime le silence. J’aime cette parenthèse matinale que je m’accorde chaque jour. Je ne suis jamais aussi créative que je laisse le temps aux rêveries d’arriver jusqu’à moi 😉

    1. Sophie Willocquet

      Bonjour Magali. J’avoue que lorsque j’ai besoin d’être créative, matin ou pas, je m’isole dans un endroit calme, dans la pénombre. Et là, comme toi, je laisse venir les idées. Parfois, je mets même un peu de musique et je m’évade. J’ai besoin de me sentir dans mon cocon, loin de l’agitation. Alors, je comprends tout à fait. Merci pour ton retour. Je te souhaite une belle soirée pleine de douceur et de créativité.

  6. Très intéressant cette approche du “concept de silence”. Je suis tout à fait aligné pour reconnaître que la vie de la maison à 6H00, sans aucun bruit, n’a rien à voir avec celle de 7H avec toute son activité ! Personnellement je me ressource énormément par ce silence et je commence toujours mieux mes journées en fonctionnant ainsi 🙂 Merci pour ces différentes techniques en tous cas !

  7. Hello Sophie, je suis passionnée par ces sujets de morning routine, alors MERCI pour ton article. Pour ma part, l’activité silencieuse que j’ai choisi c’est l’écriture. Dans cet état de semi conscience, dans les minutes qui suivent le réveil, je laisse le stylo courir sur mon cahier sans réfléchir. En sortent mes rêves de la nuit, mes pensées, mes inquiétudes… C’est aussi un bon moyen de me réveiller, car je t’avoue que je me rendormirais direct si j’essayais de pratiquer le silence dans mon lit tout chaud 🙂 Merci en tout cas pour toutes les pistes que tu proposes. Belle journée

  8. Très intéressant cet article. Personnellement, étant à la tête d’une famille nombreuse, le silence est rare et précieux. Alors le matin, une fois mon mari partie pour le travail, je prends le temps pour moi tranquille dans mon lit. Comme je ne peux pas savoir combien de temps j’ai à disposition, je prend juste le temps de me réveiller tranquillement et penser. Mais y’a 2-3 idées proposées qui me tente d’essayer.

  9. Très intéressant cet article. Personnellement, étant à la tête d’une famille nombreuse, le silence est rare et précieux. Alors le matin, une fois mon mari partie pour le travail, je prends le temps pour moi tranquille dans mon lit. Comme je ne peux pas savoir combien de temps j’ai à disposition, je prend juste le temps de me réveiller tranquillement et penser. Mais y’a 2-3 idées proposées qui me tente d’essayer.

  10. Merci pour cet article qui propose plusieurs pistes.
    J’ai commencé la méditation. Avec 3 enfants à la maison, ce n’est pas facile d’avoir un moment de silence/calme sans être dérangé (le week-end, les vacances scolaires…).

    J’ai demandé à une de mes filles de me créer un petit panneau que j’accrocherai à la porte de ma chambre lorsque je médite, avec interdiction de déranger.
    A voir si ça fonctionne dans le temps 🙂

  11. J’ai eu beaucoup de mal à accepter le silence quand j’ai commencé le Miracle Morning. Je ne me rendais pas compte à quel point j’avais besoin de son autour de moi. Que ce soit à travers de la musique ou des conférences, il me fallait du bruit.

    Mais petit à petit j’ai apprécié ces moment.

    Et ce que je chérie le plus, c’est le silence le soir. Avant le couché avec une petite lecture détente. Cela me fait un bien fou.

  12. Je pratique le Miracle morning et le silence est l’un de mes moments favoris. J’ai toujours du mal avec les visualisations et les affirmations. Mais celles ci prennent forme grâce au silence. Ce temps où je peux m’écouter penser.
    C’est ce silence qui m’a permis de trouver ma voie, de me connaitre et de conner du sens à mes actions.
    J’ai commencé la méditation il y a quelques mois grâce à une recommandations dans un commentaire sur mon blog. J’avais déjà plus ou moins essayé mais sans trouver une application qui me parle. La personne m’a conseillé Petit Bambou et j’en suis super contente.

  13. C’est vrai que de temps en temps ça fait du bien de rester dans une ambiance sans bruit. Le matin on a toujours tendance à vouloir écouter ou voir des médias même pour apprendre quelque chose sans se rendre compte que l’on commence à saturer son cerveau dès le début de la journée.

    Merci pour ces conseils précieux.

  14. Merci pour ce bel article
    J’aime ce silence de la maison le matin très tôt
    C’est un moment magique et clé de mes journées
    Je fais le point sur la journée et je fais une session de sport pour dynamiser mon énergie avant que la famille se réveille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *