Quelle place laisser à l’Intelligence Artificielle ?

L’intelligence artificielle, à la fois source de fascination et des craintes les plus folles aujourd’hui. Fascination car imaginée comme le moyen de tous les possibles. Mais également une véritable peur alimentée par des romans ou films d’anticipation tous plus noirs les uns que les autres ou notre imagination fertile. Mais finalement, qu’est-ce que l’intelligence artificielle ? Quelles sont ses limites ? Et qu’est-ce qui fait de l’intelligence humaine une véritable force ? Voici les questions que je vous propose d’aborder. Puis je terminerai par 3 conseils pour ne pas devenir à votre tour une Intelligence Artificielle, aussi fascinante soit-elle.

Un sujet que d’autres blogueurs ont également choisi de traiter. En effet, cet article fait partie d’un événement inter-blogueurs organisé par le blog Coder pour changer de vie. Je vous invite d’ailleurs à retrouver l’article récapitulatif de ce carnaval d’articles « 3 conseils pour ne pas devenir une intelligence artificielle » dans les prochains jours.

Mais revenons à notre sujet.

Saviez-vous que vous étiez déjà entouré d’intelligence artificielle ? Le Futur est déjà à votre porte et vous n’en avez peut-être pas conscience. C’est par ici que ça se passe. Suivez-moi.

comment ne pas devenir une Intelligence Artificielle - Femme robot
Image par Comfreak de Pixabay

Qu’est-ce que l’Intelligence Artificielle ?

L’Intelligence Artificielle, IA ou AI en anglais, regroupe l’ensemble des concepts et techniques visant à permettre aux machines de reproduire l’intelligence humaine.

Le terme est né dans les années 1950 grâce au mathématicien Alan Turing, à l’origine du Test Turing. Si un humain n’était pas capable de se rendre compte qu’il conversait avec un ordinateur, cela signifiait que l’ordinateur avait réussi le test.

A ma connaissance, aucun ordinateur n’a encore passé avec succès ce test. Néanmoins, nous avons bien avancé dans le domaine. Reconnaissance faciale pour débloquer le smartphone, assistant intelligent type Siri ou Alexa, aide au diagnostic médical, chat bot, robot aspirateur…

Et peut-être avez-vous aussi entendu parler de deep learning, un système d’algorithme d’apprentissage automatique ? L’appareil apprend seul au fur et à mesure de l’expérience utilisateur.

C’est ainsi que Netflix me propose des séries en rapport avec celles déjà visionnées. Ou que des publicités « pertinentes » apparaissent sur mon fil d’actualité Facebook…

Sans parler de la voiture autonome qui ne devrait pas tarder à arriver sur le marché automobile…

En tout cas, une fois qu’elle sera réellement capable d’éviter les piétons. Car l’Intelligence Artificielle n’est pas infaillible et va certainement amener des changements supposés ou réels que nous ne sommes pas toujours prêts à accueillir favorablement.

L’intelligence Artificielle – 60 secondes pour comprendre

Quelles sont les dangers de l’Intelligence Artificielle ?

« La création d’une intelligence artificielle serait le plus grand événement de l’histoire de l’humanité. Mais il pourrait aussi être l’ultime. »

Stephen Hawking

L’Apocalypse

Je vous fais grâce des prémonitions apocalyptiques habituelles. En effet, bien que cela fasse l’objet de nombreux romans ou séries, la domination de l’humain par une Intelligence Artificielle relève complètement du fantasme. D’une part, les machines ne fonctionnent pas au sentiment et ne rêvent donc pas de dominer le monde ou de se venger. D’autre part, il n’en existe aucune aujourd’hui disposant d’une intelligence générale. En effet, chacune est souvent limitée à un domaine précis. Et puis, n’oublions pas que c’est l’humain qui programme ces machines, avec toutes les limites que cela induit.

L’intelligence artificielle n’est pas… intelligente

Des conclusions issues d’un raisonnement opaque

Avec le deep learning, vous maîtrisez les connaissances de départ mais pas le raisonnement qui a conduit aux conclusions. C’est un peu comme si on vous affirmait quelque chose que vous deviez croire sur parole. Il faut une sacrée dose de confiance, non ? En effet, si une décision issue d’une telle conclusion entraîne des conséquences graves, qui en portera la responsabilité ?

Biais et autres discriminations

Grâce aux algorithmes de deep learning développés, les machines apprennent seules… mais pas toujours à bon escient. Tout dépend de celui qui l’a programmé et de celui qui l’alimente. C’est ainsi que Microsoft a édité puis supprimé très rapidement son programme conversationnel Tay en 2006 sur Twitter. En moins de 24 heures et après environ 100 000 tweets, il tenait des propos racistes, antisémites et misogynes. C’est comme laisser son enfant pour la première fois à l’école et l’entendre revenir plein de gros mots à la bouche. Et Amazon a eu un problème similaire avec son algorithme de recrutement qui pénalisait les CV de femmes.

comment ne pas devenir une Intelligence Artificielle - Biais et discrimination

Manipulation

Quand vous faites une recherche sur un moteur de recherche, celui-ci vous présente les résultats qu’il juge les plus pertinents. Et c’est la même chose pour les achats en ligne. Quant aux réseaux sociaux, ils vous présentent des publicités inspirées de vos vues. Derrière tout ça, un algorithme souvent tenu secret. Etre guidé, pourquoi pas. Mais jusqu’à quel point ? En effet, où est le libre arbitre quand des algorithmes vous imposent des modèles de pensées ou d’achats ?

Absence d’empathie

Comme je l’expliquais précédemment, une machine ne fonctionne pas à l’émotion. Elle ne va pas se mettre en colère, ne souhaite pas se venger, ne fuira pas devant le danger… Or, il semble complètement inconsidéré de prendre des décisions importantes uniquement sur la base de données chiffrées, cartésiennes. En effet, si je vous dis que 2% des personnes ont péri lors d’une catastrophe, vous pouvez généralement l’accepter intellectuellement. Mais si je vous explique que cela correspond à 100 000 morts avec une majorité d’enfants ? Et ajoutez à cela quelques témoignages de survivants ou de proches et cela devient intolérable. Le robot, lui, ne se posera pas autant de questions. Alors avons-nous vraiment envie de cela ?

Pour autant, faut-il dire non à l’Intelligence artificielle ? Je ne pense pas. Il faut juste être conscient des dérives. Et prendre conscience qu’il est important de conserver également ce qui fait notre intelligence humaine. Voici quelques conseils pour cela.

3 conseils pour ne pas devenir une Intelligence Artificielle

Ne suivez pas aveuglément les conclusions de l’IA

L’Intelligence Artificielle peut apporter une aide véritablement utile. En effet, les résultats peuvent être tout simplement incroyables. Pour autant, cela ne signifie pas devoir se reposer uniquement sur ses conclusions. Certes, elle peut nous éviter un travail long et fastidieux. Trier des centaines de CV, trouver le propriétaire d’empreintes digitales dans une base de données internationale, trouver un article rare sur le net… Mais souhaitez-vous vraiment, par exemple, qu’un ordinateur choisisse pour vous votre nouvel adjoint ? Et voulez-vous qu’un site de rencontre vous impose votre conjoint ? Un rendez-vous laissera passer des informations qu’un ordinateur ne percevra jamais. De plus, comme nous l’avons vu précédemment, elle n’est pas infaillible et peut limiter le spectre de vos recherches. Et puis, si nous sommes dotés d’intelligence, c’est bien pour l’utiliser, non ?

Exprimez la part d’intelligence émotionnelle en vous

C’est ce qui fait notre richesse. A l’heure de l’Intelligence Artificielle, qui met parfois en exergue ce que nous avons de pire en nous (haters), nous n’avons jamais autant parlé de soft skills, de diversité, d’inclusion. Alors c’est le moment de développer ce qu’il y a de plus beau en nous et de le transmettre à nos enfants. Faisons des choix où l’empathie, l’éthique et l’inclusion ont leur place. Et laissons une place dans notre vie aux coups de cœur et à l’intuition. Et écoutons sachons écouter nos émotions.

Intelligence Artificielle - coeur et cerveau
Image par mohamed Hassan de Pixabay

Continuez à être curieux de tout

C’est aussi en apprenant que nous avons évolué. Apprendre et expérimenter nous font grandir. En connaissances et en humanité. Alors sortez, lisez, découvrez, posez-vous des questions et cherchez les réponses. Ne prenez pas tout pour la réalité. Il suffit de regarder les fake news dont nous sommes abreuvés régulièrement. Soyez curieux. C’est essentiel pour vous et pour le bien de l’humanité. Alors, ne laissez pas une machine vous prendre cette chose essentielle.


J’espère que ces conseils pour ne pas devenir une Intelligence Artificielle vous auront convaincu. Et vous, quelles astuces donneriez-vous ? Etes-vous un fervent adepte des nouvelles technologies ? N’hésitez pas à donner votre avis. Je serai ravie de pouvoir lire vos commentaires.

Et comme à l’habitude, vous pouvez partager l’article et pourquoi pas le liker.

Je vous dis à bientôt pour un prochain article.

Sophie

Partage l'article ici :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 Comments

  1. Pingback: 3 conseils pour ne pas devenir une intelligence artificielle… - Coder pour changer de vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *