5 techniques imparables pour identifier ses qualités et défauts

Quels sont vos 3 qualités et 3 défauts ? Cette question de recrutement, pourtant classique, nous met souvent en difficulté. En effet, en tant que candidat, comment présenter ses forces sans paraître prétentieux ? Et comment avouer ses lacunes sans en être pénalisé ?

Et l’entretien d’embauche n’est pas la seule raison nous poussant à mieux nous connaître. En effet, le manque d’estime de soi en est une autre. De fait, la recherche de nos prédispositions est souvent une étape incontournable pour une meilleure estime de soi. Malheureusement, que ce soit pour des raisons d’emploi ou de confiance en soi, identifier nos points forts ou faibles est tout sauf intuitif. Néanmoins, cela devient enfin facile avec ces 5 méthodes imparables que je propose de détailler ici pour toi.

Avec en bonus, la liste des compétences attendues chez un candidat par les recruteurs et entreprises. Et les bons réflexes et les erreurs typiques à éviter absolument en entretien.

Mais, pour commencer, je te propose de regarder de plus près ce qu’il y a derrière ces notions. Tu pourrais bien être surpris.e.

Bonne lecture.

Qu’est-ce qu’une qualité et un défaut ?

Comme tu vas le comprendre très rapidement, cette question mérite d’être posée. Car la signification première d’un mot finit toujours par évoluer suivant le contexte, l’émotion sous-jacente, l’interprétation…

Quallité et défauts : étymologie, synonymes et définitions. Jeune femme dans une bibliothèque
Comfreak -Pixabay

Qualité

Etymologie : Du latin qualitas (manière d’être, nature), la qualité est l’état de ce qui est ainsi.

Synonymes : aptitude, capacité, disposition, qualification, compétence, talent, manière d’être ou nature.

Définition : Une qualité se définit comme un trait de caractère ou une façon d’être ou de faire que nous jugeons satisfaisants, positifs. Et chose surprenante, elle peut également être définie comme l’aspect ou la façon d’être de quelque chose. Et dans ce cas précis, tu remarqueras qu’aucun jugement, négatif ou positif, n’est porté.

Défaut

Etymologie : du vieux français « defaute » issu de « défaillir », signifiant « présentant un manque ».

Synonyme : manque, absence, déficience, imperfection, vice, maladresse, faiblesse, désavantage…

Définition : Le défaut est une imperfection ou un travers rencontrés chez un objet ou un être. En résumé, il s’agirait d’une insuffisance par rapport à une attente.

Que faut-il en retenir ?

Je dirais tout simplement l’aspect subjectif de ces termes. En fait, il s’agit toujours d’un jugement, positif ou négatif, par rapport à une attente comblée ou non.

Et comment cela se traduit-il dans la vie ?

En fait, Pierre Reverdy le résume assez bien dans cette citation :

« On appelle défauts ce qui, chez les gens, nous déplaît, et qualités ce qui nous flatte. »

Ainsi, ton obstination sera, selon tes interlocuteurs ou les situations, l’illustration d’un manque d’ouverture ou de la persévérance.

Et cet aspect subjectif est très important, comme je te l’expliquerai un peu plus loin.

Et maintenant, assez de sémantique, rentrons dans le vif du sujet.

Pourquoi identifier ses qualités et ses défauts ?

Qualités et défauts : pourquoi les identifier. Interrogation homme et femme
Radoan Tanvir -Pixabay

Comme je l’ai évoqué en préambule, les connaître a un double intérêt.

Le plus souvent, il s’agit de pouvoir fournir une réponse optimale à un recruteur dans le cadre d’un entretien d’embauche.

Néanmoins, ce n’est pas le seul dessein. En fait, une meilleure connaissance de soi est l’une des clés principales en matière de développement personnel. Et rien d’étonnant à cela

Effectivement, être conscient de ses atouts permet à la fois d’accroître son estime de soi et de relativiser ses imperfections. C’est donc idéal pour commencer à se percevoir de manière plus positive.

Pour autant, une fois que c’est dit, comment fait-on concrètement pour identifier ces fameuses forces ? Car il n’est effectivement pas aisé de les trouver.

Tout d’abord, parce que ce n’est pas très français. Assurément, nous ne ressemblons en rien à nos amis américains qui ne manquent pas une occasion de se congratuler à chaque victoire, petite ou grande.

Et, si en plus on doute de soi, on aura tendance à se trouver surtout des points faibles, voire de les amplifier.

Un juste milieu ?

Et c’est là que j’interviens avec des méthodes simples et efficaces. Effectivement, après ça, je ne pouvais décemment te laisser seul.e devant ta page blanche.

D’ailleurs, si tu as déjà téléchargé mon livre « Objectif emploi » disponible gratuitement sur ce blog, les 3 premières techniques te seront certainement familières. Mais rassure-toi. Tu trouveras également de nouvelles informations (méthode 360°, bonus entretien…).

Mais revenons au sujet et voyons ensemble comment procéder.

Exercice Challenge Qualités je-tu-elles.com : matériel nécessaire
Mediamodifier de Pixabay

Comment identifier soi-même ses qualités et défauts ?

Une feuille et un stylo sont le seul matériel requis. Bien sûr, si tu es un adepte de l’informatique, cela fonctionne aussi.

Le déroulement sera le suivant.

Tout d’abord, je te propose de commencer par 3 exercices pouvant être réalisés seul.e. D’ailleurs, c’est ce que je te conseille, au moins dans un premier temps. Et libre à toi ensuite d’en partager les résultats avec des personnes honnêtes mais bienveillantes.

Puis nous passerons à 2 solutions faisant appel à des aides extérieures (l’une avec ton entourage et l’autre en ligne).

Cibles : identifier tes savoir-être et relativiser ce que tu considères comme tes travers. Mais pas uniquement. Car cela pourra également très utile pour préparer à la fois ton CV, ta lettre de motivation et ton entretien.

Mais maintenant, assez procrastiné. Lançons-nous dans notre quête avec le premier exercice.

1e étape : « Le challenge Qualités »

« la timidité, c’est un défaut terrible, ça masque toutes vos qualités… ».

Patrick Timsit

Pour autant, comme vu précédemment, il est possible pour chacun d’entre nous de trouver les siennes.

Alors prend le temps de t’arrêter quelques minutes, dans un endroit calme, et commence à poser tes atouts sur papier.

Les seules règles :

1 – En trouver au moins 10

2Interdiction de mettre plus de points faibles que d’atouts et de se dévaloriser.

Dans un premier temps, ne distingue pas tes qualités humaines ou personnelles de celles mises en oeuvre dans le milieu professionnel.

Car celles que tu utilises dans un domaine sont transposables dans un autre même si tu n’as pas encore eu l’occasion de le faire.

Tu as du mal à te trouver des atouts ?

Alors rassure-toi. Car tu n’es pas seul.e dans ce cas.

La plupart des personnes peine à reconnaître les points forts qu’elle possède pourtant. Parfois parce qu’elles sont très (trop) exigeantes ou parce que le talent en question ne leur paraît pas extraordinaire. Ou bien parce que l’absence de succès les font douter ou encore parce qu’elles n’arrivent pas se voir telles qu’elles sont, prisonnières d’une image de soi déformée.

« J’aurais du mal à parler de mes qualités, mais je connais les défauts que je n’ai pas. »

Tonino Benacquista

Néanmoins, il y a des astuces pour pouvoir les retrouver.

Pour commencer, tu peux, par exemple, reproduire ce tableau avec tes propres exemples. Cela devrait déverrouiller les derniers blocages. Et c’est parti !

SAVOIR-ETRECOMPORTEMENTS POSITIFS CORRESPONDANTSEXEMPLES ISSUS DE TON EXPERIENCE
Autonomie, capacité de décision et force de propositionAutonome, responsable, prend l’initiativeJ’intervenais seul.e en astreinte sur des pannes sur des lignes qui devaient reprendre au plus vite
Facilité à fédérerEnergique, dynamique, enthousiaste, motivé, positif, animateurDans cette mission, j’ai su emmener l’équipe jusqu’au bout malgré les écueils rencontrés
Talent d’adaptationAdaptable / souple, ouverture d’esprit, ingénieux, polyvalentJ’ai occupé des postes dans des environnements très différents
Professionnalisme et loyautéConsciencieux, assidu, fiable, loyal/ dévoué, sérieux, discret, honnêtePour une assistante ayant accès à des informations confidentielles, loyauté et discrétion sont de mise
Curiosité et faculté d’innovationImaginatif, créatif, innovateur, ouvert au changementLa soif de nouveauté du consommateur nous oblige à innover sans cesse dans ce métier
Gestion du stressSens de l’urgence, efficace même sous tension, résistantEn tant que pompier, je dois réagir vite et bien, gérer à la fois les victimes et les proches
PersévéranceVa jusqu’au bout des choses, donne suite, persévérant/ tenace, résilient, exigent, ambitieuxEn tant que commercial.e, on ne peut s’arrêter à un refus.
Sens de la communicationTransmission claire d’informations, écoute  active, ouverture d’espritJ’étais en charge des échanges avec notre communauté
Travail en équipeEcoute, empathie, coopératif, sociable, ouvert aux autres, psychologue, tient les autres au courant, gestion de conflits, pédagogueJ’ai l’habitude de travailler en mode projet où les interactions avec l’équipe sont fréquentes
Prise de reculObservateur, vision globale
RéactivitéRapidité de réflexion, d’action
RigueurExact, précis, factuel
Sens de l’organisationMéthodique / organisé, ordonné, sens des priorités
Sens des réalitésBon sens, sens pratique / réaliste, réfléchi, prudent, patient, économe
Le Challenge Qualités – je-tu-elles.com

Tu as terminé cette étape ?

Avant de passer à l’étape suivante, je te demande juste de repenser aux derniers compliments que tu as reçus, quel que soit le domaine. Car inconsciemment, nous avons tendance à minimiser ceux qui sont moins « reconnus » par la société. Pour autant, ils sont aussi importants. Car c’est assurément par l’association des aptitudes de divers individus que les plus grands projets ont pu aboutir.

Cet adage l’illustre d’ailleurs très bien :

« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. »

Si cela t’a permis de te découvrir d’autres atouts, reporte-les dans le tableau.

C’est fait ?

Alors passons maintenant à la deuxième étape ou comment relativiser ses “insuffisances“.

les qualités de mes défauts : jeune femme tête baissée dans la nature
Free-Photos de Pixabay

2e étape : « Les qualités de mes défauts »

Mais avant de commencer l’exercice, il me semble important de préciser qu’avoir des travers n’est pas un problème en soi.

Personne n’est parfait et ne doit l’être

En fait, tout individu est une somme de points forts et de faiblesses. Néanmoins, tout comme il est important de connaître ses forces, il est utile d’être conscient de ses faiblesses. Car ce faisant, on peut agir et se corriger. Mais à condition de le souhaiter vraiment. Et seulement pour les bonnes raisons. Et ce, étape par étape.

Mais avant de vouloir changer quoi que ce soit, faisons le point sur ces fameuse lacunes grâce à l’exercice suivant.

Les modalités de l’exercice

Alors voici comment procéder.

Il te suffit déjà de faire la liste de ce que tu considères comme tes faiblesses. Mais attention, pour éviter de noircir inutilement le tableau, imagine-toi en train de décrire un.e ami.e. Car la bienveillance est essentielle pour réussir cet exercice.

On voit les qualités de loin et les défauts de près.

Victor Hugo

Et ensuite ?

Et bien tu connais l’expression « les défauts de mes qualités » ? Alors je t’invite à appliquer le même principe à tes « petites imperfections ». Et pour ceux qui ont du mal à trouver des contre-exemples, voici quelques idées à adapter et compléter.

COMPORTEMENTCAPACITES CORRESPONDANTES
RigideJ’ai des valeurs auxquelles je suis attachée, je ne suis pas facilement influençable, je vais au bout de mes actions
AutoritaireJ’ai de l’autorité et de l’ascendant
ExigentJ’aime le travail bien fait
SolitaireJe suis autonome, je sais me débrouiller seul.e
Ne fait pas confiance aux autresJe prends le temps de connaître et ne fais pas de jugement hâtif
IdéalisteJe crois en tous les possibles, rien ne m’effraie, je suis moteur
RéservéJe respecte les gens, leur espace vital et leur vie privée
AgressifJe sais me battre pour ce en quoi je crois et pour mes proches
Difficile / Mauvais caractèreJ’ai de la personnalité
TimideDiscrétion assurée
EffacéJe peux exister sans avoir besoin regard des autres et je sais qui je suis
Pessimiste / NégatifJe suis prévoyant.e
SecretJe partage ce qui est important
Brouillé avec les chiffres, l’orthographe…Je suis à l’aise dans d’autres domaines
ImpatientJe suis dans l’action
TêtueJe suis volontaire
Non coopératifJe suis prêt.e à être convaincu.e
Sens des prioritésJe sais m’adapter aux priorités clairement exprimées
Parti prisJe suis quelqu’un de conviction et un véritable soutien
« Râleuse »Je m’exprime, je suis claire sur mes préoccupations
Anxieux / NerveuxJe suis capable d’anticiper les difficultés
AvareJe suis économe et prévoyant.e
BavardJe suis sociable et ouvert.e
ImprécisJe sais mettre l’énergie où il faut
IndécisJe suis prudent.e et réfléchi.e
LentJe sais prendre le temps pour ce qui est important
Manque d’imaginationJe suis pragmatique
Ne prend pas d’initiativeJe respecte les consignes
PeureuxJe ne prends aucun risque inutile
S’exprime malMes idées sont claires et je sais me faire comprendre
Tableau “Les défauts de mes qualités” – je-tu-elles.com

Attention : ne pas utiliser telle quelle cette liste pour répondre à un recruteur. Certes, cela pourra certainement t’aider à préparer un entretien. Néanmoins, l’ambition avérée de ce tableau est surtout d’apporter un éclairage différent sur tes imperfections. En te faisant prendre conscience que même derrière ces aspects de ta personnalité se cache souvent un aspect positif qui peut s’avérer utile dans certaines circonstances. Objectif confiance en soi.

Pour autant, ne t’inquiète pas. Car j’ai bien prévu d’évoquer l’entretien d’embauche un peu plus loin. Patience !

Et maintenant, passons au troisième et dernier exercice pratique en “solitaire”.

Le tableau des compétences pour être certain.e d’avoir fait le tour

Pourquoi un tel tableau ?

Tout simplement parce que les méthodes précédentes ne suffisent pas toujours à faire remonter à la surface l’ensemble de nos talents.

En effet, nous avons tendance à oublier que nos expériences nous en ont demandé un certain nombre et parfois même de nouveaux.

De ce fait, remettre à plat sa carrière ou ses activités extérieures peut permettre de s’en rappeler voire même de les (re)découvrir.

Et pour t’aider dans ce nouvel exercice pratique, je te propose de réaliser un tableau de 5 colonnes comme celui-ci :

Tableau des compétences – je-tu-elles.com

1e colonne :     Reporte ici les différentes activités que tu as menées ou auxquelles tu as participé (tâches, missions, projets).

2e colonne :     Décrit tes activités et chiffre quand c’est possible (précisions, contributions au sein de l’équipe…).

3e colonne :     Indique quelles qualifications étaient utiles pour les réaliser (initiales et celles que tu as acquises).

4e colonne :     Cite toutes les ressources intérieures nécessaires (initiales ou développées à cette occasion).

5e colonne :     Inscrit ce que tu as apprécié et ce que tu as moins aimé dans ces missions.

Et si tu n’as pas ou peu d’expérience professionnelle, ce n’est pas grave.

En effet, il te suffit d’intégrer tes autres activités (bénévolat, parents d’élèves, capitaine d’une équipe sportive…). Car elles nécessitent tout autant des aptitudes particulières.

Et à l’issue de ce dernier exercice, tu devrais avoir, non seulement identifié tes facultés et défauts mais également commencé à relativiser tes petites imperfections.

Néanmoins, comme certains d’entre nous préfèrent avoir un avis extérieur, je te propose de découvrir d’autres solutions impliquant une aide externe.

Les solutions extérieures pour identifier ses qualités et défauts

L’entourage personnel et professionnel

Si tu souhaites savoir comment tu es perçu.e, tu peux également faire appel à tes proches, collègues, responsables.

Mais je préfère alerter. Le résultat peut être très déstabilisant, voire blessant. Néanmoins, cela peut aussi être très enrichissant.

Afin de limiter le choc, je conseille de se rappeler qu’il s’agit d’une perception, donc subjective et limitée par essence.

Ainsi, notre entourage ne nous voit que dans certaines circonstances. Tes amis, par exemple, ne te voient pas évoluer dans ton milieu professionnel. Tu y fais appel à des ressources que tu n’as pas toujours besoin d’utiliser dans d’autres circonstances.

Ensuite, notre entourage nous voit au travers d’un filtre nourri des expériences communes et des émotions correspondantes. Ainsi, même si nous ne sommes plus des enfants, nos parents ont parfois du mal à nous voir grandir.

Donc tu l’auras compris. Le résultat de cette enquête devra être pris avec les précautions qui s’imposent.

Qualités et défauts : feedback 360° avec entourage pro et perso. Groupe de jeunes gens autour d'une table
StockSnap -Pixabay

Alors, toujours prêt.e à le faire ?

Voici donc une méthode inspirée fortement de « l‘Evaluation 360° » :

1Fournis une liste d’atouts et points à améliorer à cocher aux personnes qui sauront te répondre honnêtement

2 – Demande-leur de sélectionner les 5 atouts et 3 défauts principaux qui te caractérisent

3 – Prévois une zone pour les explications (cela évite les incompréhensions et les doutes)

4 – Ajoute éventuellement une partie pour les conseils d’amélioration

5 – Et surtout n’oublie pas de les remercier d’avoir pris le temps de le faire et de leur honnêteté.

Nota : tu peux bien entendu partir des listes proposées dans les premiers exercices.

Ensuite, il ne te reste plus qu’à prendre connaissance des réponses, les compiler et voir ce qu’il en ressort. Et si tu as fait ça sérieusement, avec suffisamment de personnes, un profil devrait en ressortir.

Les tests de personnalité pour un résultat « objectif »

Nous avons évoqué les limites, en termes d’objectivité, du feedback 360° réalisé avec l’entourage.

Mais il existe une autre solution, plus objective, à condition de répondre honnêtement : les tests de personnalité en ligne.

Tests de personnalité qualités et défauts en ligne. Personne répondant à des questions sur internet
Gerd Altmann de Pixabay

De toute façon, s’ils sont bien faits, ils mettront en évidence les incohérences éventuelles dans tes réponses.

Attention : ici, je ne te parle pas des tests psychologiques de certains magazines.

Certes, il en existe des plus ou moins sérieux mais cela ne remplacera jamais un test réalisé par des spécialistes.

Sur internet, tu en trouveras des payants mais, dans notre cas, les versions gratuites suffiront.

Je pense, par exemple, au MBTI, à savoir le test des 16 personnalités. La finalité affichée est de fournir une description détaillée de qui tu es et des raisons qui te poussent à agir d’une certaine façon.

Le test DISC ou test des quatre couleurs est également reconnu et utilisé par les entreprises dans le cadre de formations de développement personnel. Pour sa part, il distingue 4 grands profils de communication identifiés chacun par une couleur différente.

Test de personnalité DISC pour connaître ses qualités et défauts
Wikimedia Commons

Bien sûr, il en existe d’autres.

Alors à toi de choisir celui qui te convient le mieux.

Maintenant, à cette étape, tu dois avoir réalisé ton récapitulatif de forces et axes d’amélioration.

Voici donc, comme promis, le bonus spécial « Entretien d’embauche ».

Le bonus : les Qualités et Défauts en entretien d’embauche

Entretien d'embauche - Deux personnes se serrent la main
Tumisu de Pixabay

Je te révèle ici :

1 – La liste des savoir-être auxquels les recruteurs et entreprises sont sensibles

2 – Où trouver celles requises par métier

3L’importance d’être sincère sur la question

4Les bons réflexes à adopter face au recruteur

5Les erreurs à absolument éviter lors de l’entretien

Les aptitudes les plus recherchées

Selon Pôle Emploi, parmi les aptitudes générales les plus appréciées par les recruteurs, on trouve celles-ci :

  • Polyvalence
  • Facilité d’adaptation
  • Motivation
  • Disponibilité
  • Relationnel (sens du contact)
  • Présentation.

Et voici la vision des employeurs, où l’on retrouve certains des talents précédemment évoqués :

Liste de qualités requises par métier

De nombreux sites ou sondages t’en proposeront.

Néanmoins, les sondages n’ont de valeur que sur la période proposée. Or, le monde du travail évolue très rapidement.

Je t’invite donc plutôt à aller sur les sites dont l’activité est liée à l’orientation ou la recherche d’emploi. En effet, l’information fournie y est mise à jour régulièrement. C’est le cas, par exemple, de Pôle Emploi ou de site comme Studyrama qui propose des fiches métiers.

En entretien d’embauche, être honnête ou donner les réponses attendues ?

Honnêteté ou calcul stratégique ? Et si nous choisissons la sincérité, comment faire pour ne pas être pénalisé.e ?

Il faut savoir que cette question est tellement connue aujourd’hui que beaucoup apprennent à la préparer. Il s’ensuit des réponses stéréotypées (dynamique, motivé…) qui font perdre tout sens à cette question. De ce fait, si tu souhaites vraiment faire la différence, je t’invite à adopter les comportements suivants.

Qualités et défauts en entretien : les bons réflexes

  1. Préférer ceux qui te caractérisent vraiment et qui sont en lien avec le poste (requis ou compatibles avec la mission).
  2. Illustrer tes acquis par des exemples concrets (ex : “j’aime faire ce type d’activités car cela fait appel à la créativité”, “Sans doute parce que je suis méthodique, j’ai un véritable talent pour tel type de missions”…)
  3. Montrer que l’on a conscience de certaines imperfections et qu’on cherche à s’améliorer (ex : “j’avoue préférer le terrain à l’administratif mais l’un ne saurait fonctionner sans l’autre” ou “je reconnais aimer peaufiner mais je suis conscient.e de l’importance de respecter les délais impartis”…).

Qualités et défauts en entretien : les erreurs à éviter absolument

  1. Ne surtout pas donner les réponses que le recruteur a sans doute déjà entendues des centaines de fois (ex : des caractéristiques « standards » comme “motivé” ou “sérieux”, ou la phrase « j’ai les défauts de mes qualités »).
  2. Ne pas évoquer ce qui va de soi, notamment chez certaines professions (ex : honnêteté, respect des règles) ou des travers incompatibles avec le poste (ex : timidité maladive pour un poste de commercial)
  3. Eviter les aspects trop tranchés/ extrêmes (ex : agressif, intolérant, asocial, instable, paresseux…), le but étant d’être honnête, pas de faire peur.

Pour conclure

Maintenant, il n’y a plus qu’à te lancer si tu ne l’as déjà fait.

Pour rappel, ces exercices et ces conseils sont là pour te permettre d’identifier tes forces et relativiser tes “carences”. Et par conséquent, de savoir comment répondre lors d’un entretien d’embauche et de (re)trouver confiance en toi.

Et si par hasard, tu souhaitais obtenir des astuces supplémentaires pour faire la différence sur ton CV et lors de l’entretien, tu peux toujours télécharger gratuitement l’ebook “Objectif Emploi”.

N’hésite pas non plus à me faire part de tes commentaires sur cet article. Et pourquoi pas me faire un retour sur ces méthodes. Laquelle as-tu choisie ? Quelles difficultés as-tu éventuellement rencontrées ? Et quelles informations aimerais-tu avoir en complément ?

Tu peux me poser toutes ces questions et bien d’autres et/ou me donner ton avis via la partie Commentaires. Enfin n’hésite pas à liker et partager si tu le souhaites.

Au plaisir de te lire.

A bientôt.

Sophie

PS : si tu souhaites d’autres astuces pour gagner en confiance en soi, tu devrais être intéressées par celles-ci.

Partage l'article ici :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 Comments

  1. Merci pour cet article Sophie!

    Il est super complet, c’est génial!

    Les citations sont bien choisis, le graphique de la fin est très util!

    J’ai bien aimé le moment où tu dis que c’est pas très français de célebrer
    même nos plus petites victoires, c’est tellement vrai!

  2. Sophie Willocquet

    Merci Manu. Ton commentaire me fait vraiment plaisir. Les français ont effectivement encore à apprendre de ce côté-là. Moi qui remplis mon journal de mes victoires quotidiennes, je vois vraiment la différence. Certes, ce n’est pas miraculeux. Je râle toujours un peu quand je rencontre une difficulté ou un contre-temps. Mais c’est moins systématique et cela ne va pas plus loin. Je ne rumine plus pour rien ! A bientôt.

  3. Merci pour tous ces outils ! 🙂
    C’est clair qu’on n’est pas habitués à faire cet exercice (en France, mais aussi certainement dans d’autres pays) alors qu’il peut nous aider à nous diriger dans la vie, comme pour trouver notre Ikigaï par exemple, pour nous orienter professionnellement, etc.

    1. Sophie Willocquet

      Bonjour Gwenn. Merci pour ton commentaire. Tu as raison, l’ikigaï est également un bel outil, notamment pour retrouver du sens, ce qui manque à beaucoup de personnes actuellement, si j’en crois les sondages. Faire un travail sur soi est déjà une première étape. Mais l’utilité en est limitée si nous en restons là. Passer à l’action, dépasser ses peurs, est ensuite primordial si on souhaite vraiment s’épanouir.

  4. Je me rappelle d’un entretien il y a longtemps durant lequel le recruteur m’avait demandé mes trois défauts. Ce à quoi j’ai répondu en les listant.

    Puis il m’a demandé quelles étaient mes trois qualités. J’ai répondu en disant que ma principale qualité était de connaitre mes défauts. Apparemment c’est passé.
    Parfois ce genre d’exercice consiste plus à juger vos réactions que d’entendre les mêmes réponses données par tout le monde.

    Très bon article très détaillé.

    1. Sophie Willocquet

      Merci Luc pour ton retour d’expérience. J’aime ta réponse au recruteur. Il est vrai qu’un entretien ne fait pas l’autre. Le recruteur souhaite savoir à qui il a affaire et l’ensemble de nos réponses l’aide à s’en faire une idée. Belle journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *